En quelques mots

Ce blog vous présentera mes figurines et parfois mes coups de coeur en matière de jeu et d'histoire, un site de "ludhiste" en somme!
Vous trouverez aussi les liens vers mes autres blogs "Figurines et Histoire" consacré aux armées françaises de 1815 à 1945 et "Petites guerres précolombiennes" qui s'intéresse aux armées et civilisations précolombiennes mais aussi aux conquistadors . Bonne visite!


dimanche 19 mars 2017

Un Grand cru dans l'Espace: Octopods/Martians vs Terminators/Greys ("Gruntz 15mm").

La guerre interplanétaire fait rage, le genre humain a disparu sous les coups de boutoir d'une des innombrables coalitions d'ET qui s'affrontent depuis des lustres. Vestige d'un savoir-faire millénaire les hommes ont laissé derrière eux des installations agricoles et des espaces viticoles sur la planète-colonie Santa Emiliones. Des milliers d'hectolitres d'un nectar pourpre ont vieilli dans les cuves enrichies aux arômes naturels boisés des Lunes Pom et Rol. Les équipes de rétrohistoriens et de subscientifiques des forces belligérantes détachent des corps d'observation pour en savoir plus sur ces étranges sites.



Le choc est frontal est sans trop de finesse.



Un squad de teminators appuyé par un anti-grav

Les unités miliciennes d'octopodes sont lourdement soutenues pat des araignées blindées et des anti-grav.


Déployés en ligne, les pieuvres bipèdes aux imperméables oranges (c'est tendance!) avancent vers la ferme.

Les plateformes grises pilonnent les Martiens.

Les petites araignées blindées des Octopodes tentent l'infiltration....

... tandis que les plus grandes effectuent des tirs précis sur les anti-grav des terminators.

Le génie scientifique gris est déposé et parvient à investir un point d'appui avancé.



Les vagues visqueuses avancent en masse



L'infanterie mobile grise est déployée dans les vignes.

Les tirs ajustés et répétés parviennent à détruire les deux anti-grav des terminators.


Les vignes sont le théâtre de combats acharnés entre la Garde octopode et les unités d'assaut grises.


Les unités de la milice octopodes sont fragiles mais disposent de nombreuses armes de soutien.


Le grand général martien commande les siens et les octopodes...

... mais ces derniers ont le moral qui flanche. Il faut dire que les tirs sont incessants.

A gauche, les Martiens ont plus de mordant...

... il faut dire qu'habiter la Planète rouge donne l'envie d'en boire 👽

Même les circuits intégrés des terminators ne mettent pas à l'abri d'une baisse de moral
Sous l'effet des combats et des vapeurs émanant des fûts éventrés, la bataille s'est achevé sur un ex-æquo éthylique avec un léger avantage à la coalition Griso-terminator qui s'est emparé du site et de ses précieuses réserves classées Grand-cru!    

Règle GRUNTZ 15MM
Exemples de fiches d'unités




Gros plans sur les combattants

Octopodes peints par Frantz



Gris peints par Lee




Une partie bien sympathique avec des budgets un peu trop lourds (500 pts au lieu des 300 pts habituellement joués). Les jets de dès ont été d'une grande médiocrité rendant les pertes peu élevées durant la première moitié de la partie. On a pas bu mais qu'est-ce qu'on a rigolé.
Merci aux camarades de jeu.

Ludiquement

*****

dimanche 26 février 2017

Asie centrale, Russes vs Kazakhs, vers l'oasis de Khiva...

... les colonnes progressent vers l'objectif.


L'armée russe est composée de fantassins réguliers (x10) dont des vétérans, d'escadrons de cosaques (x2) et de deux batteries d'artillerie (x2), 14 unités en tout.


Armée russe en Asie centrale 1872-1881
Pour en savoir plus sur les uniformes, ici




La Conquête russe de Samarcande, le 8 juin 1868 (Musée Russe), cliquer



Le russes (en noir) doivent parvenir à faire quitter la table à une partie de la colonne sans perdre plus du 1/3 de leur budget.



Les jingits (infanterie montée) tiraillent sur l'arrière garde droite des Russes. Ils parviennent à détruire une unité d'infanterie, sur la colline, ils repoussent en contrebas, des cosaques et une batterie.

La cavalerie légère ouvrent la voie aux sipahis caparaçonnés afin de s'emparer des hauteurs avant l'infanterie russe.
Les fiers sarbazes ont investi le terrain rocailleux et profitent du soutien de quelques conseillers militaires ottomans.

Les impétueux sipahis se massent à gauche de la colonne. Ils attendent l'arrivée des hordes légères pour partir à l'assaut.

Les vieux canons en bronze ont l'occasion de tirer quelques salves

Le pantouranisme fera-t-il des émules?
L'officier Michel Strogoff reçoit ses ordres.


Sur le film et son historicité, ici

Les feux kazakhs sont de faible intensité, l'émir a des difficultés à coordonner les salves mais les russes sont stoppés.

Une mauvaise reconnaissance des cosaques permet aux jingits de se dissimuler et d'harceler la colonne d'invasion. 
L'élite de la cavalerie tribale apparaît pour une attaque vengeresse

Attaque surprise (1871) par Vereshchagin Vasilyde
La charge des sipahis lourdement armés détruit une partie de l'avant garde.

Les cosaques sont délogés des bosquets et l'artillerie succombera bientôt à la charge des sipahis

Cosaque, fin 19ème siècle

Le reste de l'avant garde succombe tandis que la queue de colonne ne parvient pas à rejoindre tout en essuyant quelques pertes. La prise de Khiva ne sera pas pour demain.
Revue des protagonistes

L'armée Kazakhe de Lee est à l'origine une armée Kashgare






Pour les Russes, sur le site de Lee:

Ordre de bataille des tribus kazakhs et alliés.

La règle "Désastres coloniaux" est développé par Lee. Nous testons depuis plusieurs mois et la finalisation s'approche.

Les subtilités de la règles ne sont pas perceptibles via ce CR, notamment la gestion des dès, du commandement et des cartes "Drames"(événements).
Pour en savoir plus sur la règle, ici

Une autre partie avec cette règle, en Afrique cette fois, ici
Russian army in Central Asia, 19th century

CAHIERS D'ASIE CENTRALE

Aperçu de la colonisation russe des steppes kazakhes (XVIIIe -début du XXe siècle) Marlène Laruelle
Merci à Lee pour cette partie, ses superbes armées, son enthousiasme et sa générosité

Ludiquement

*****