En quelques mots

Ce blog vous présentera mes figurines et parfois mes coups de coeur en matière de jeu et d'histoire, un site de "ludhiste" en somme!
Vous trouverez aussi les liens vers mes autres blogs "Figurines et Histoire" consacré aux armées françaises de 1815 à 1945 et "Petites guerres précolombiennes" qui s'intéresse aux armées et civilisations précolombiennes mais aussi aux conquistadors . Bonne visite!


samedi 21 mai 2011

Assaut "petit gris" contre la base Alamo 2036.

Voici quelques photos de la partie sci-fi F&D d'hier soir.


Le monument aux morts E.T.





































Vues de la table de jeu






L'artillerie macrocéphale grise menace la base Alamo 2036.




L'escouade connaît un terrible sort: l'anéantissement.

"Gloire à nos martyrs interpatriotes"


L'escouade de technoterminators dont un lance-flammes.

Un autopropulsé de classe "Lincoln" en embuscade. Les Gris n'apprécient pas!


La 1ère escouade bloque les cyborgs avec l'appui des technoterminators.


L'escouade scientifique petite grise livre un dur combat malgrè de lourdes pertes.




Les grenadiers mobiles interpatriotes


Les cyborgs petit gris: beaux mais terribles!


Pour en savoir plus sur la fabrication de la technologie grise:



L'artillerie psonic grise inflige de lourdes pertes

à l'escouade d'assaut palestisraélienne de l'armée interpatriote

L'escouade grise scientifique vaporise mon Lincoln n°1 après avoir occsionné de nombreuses pertes aux hordes E.T



La soucoupe grise termine l'escouade n°3 de grenadiers mobiles avec son terrible

"rayon B de la mort", WHAAMMMMMMMMMM!


Cette partie jouée avec la règle Fast and dirty a atteint ses objectifs, passer un bon moment de jeu avec suffisamment de piment pour s'immerger dans l'univers Sci-fi. Les mécanismes sont relativement simples, l'ensemble est fluide, agréable mais létal.


Merci à Lee pour la partie et merci à la horde de joueurs de la salle qui ont vociféré toute la soirée pour le bonheur de mon ORL! ;=). Ils jouaient aussi à F&D mais en 28mm!


à bientôt


*****

Aucun commentaire: