En quelques mots

Ce blog vous présentera mes figurines et parfois mes coups de coeur en matière de jeu et d'histoire, un site de "ludhiste" en somme!
Vous trouverez aussi les liens vers mes autres blogs "Figurines et Histoire" consacré aux armées françaises de 1815 à 1945 et "Petites guerres précolombiennes" qui s'intéresse aux armées et civilisations précolombiennes mais aussi aux conquistadors . Bonne visite!


samedi 31 janvier 2015

Titanesque: Bellérophon contre Gilgamesh.

 
Mes activités ludiques sont beaucoup moins denses ces derniers temps,  une partie de Heroes of Normandie il y a deux semaines et une de Battle TCE fantasy ce vendredi soir, voici un petit cr pour vous présenter les armées de cette partie
 
L'objectif consiste dans la prise d'un arbre sacré géant dont l'ombre portée adoucira le repos des dieux. Héros, monstres, géants, hommes et animaux fantastiques devront s'affronter pour offrir une divine sieste à Zeus ou à Anu.
 
Sur une terre plate et circulaire, le choc sera titanesque!
 
 
Le centre de l'armée mythologico-hellène:
Chevaux ailés classés en cavalerie légère volante, Pandore et sa boîte délivre un feu de maux (artillerie lourde), le Lion de Némée (monstre mineur), un géant survivant des gigantomachies et des piquiers mycéniens.


 
Ils doivent ferrailler contre les insalissables Utukku Etemmu sortis des enfers.  

 
Les redoutables hommes-scorpions de la montagne "Jumeaux" sont la cavalerie lourde mythologico-mésopotamienne. Les taureaux ailés forment quant à eux une efficace cavalerie légère volante bien utile.

On distingue le roi mésopotamien sur un chariot lourd et en bleu, l'abgallu (monstre mineur).
 
 
 
Les hordes de lions et de chacals sont classés fanatiques ... ils seront déchiquetés
par des harpies très prédatrices.
 
 
 
L'arbre géant de Pléme-Hobil.

 
Satyres (lanciers), géant (le deuxième) et blemmyes (Hommes bêtes) sont les premiers à connaître les tourments des Utukku lemnutu de désert.
Traversant leur première ligne, les esprits accompagnés des quatre vents de Marduk fragilisent la lignes grecques entrainant la perte rapide des satyres.

 
La résistance opiniâtre du Géant de l'aile gauche stabilise un temps la situation. 



 
Le Minotaure (grand monstre) soutenu ardemment par Bellérophon (Héros général) et Pegase frappent durement les entités mésopotamiennes.

Combat ailé.

 
Les sorts des magiciens (clercs) soutiennent efficacement les assauts mésopotamiens.
Ce sont des prêtres-abriqqum, liés au dieu des âbimes, Enki, qui est aussi dieu de la sagesse et de la connaissance et premier défenseur des hommes dans l'Assemblée des Dieux.  
 
Au final, une partie endiablée et très létale. Les généraux sont tués au combat et l'armée grecque emporte l'objectif. Seuls cinq socles grecs sur 16 occupent le champs de bataille contre 3 sur 19  pour les mésopotamiens!
 
Zeus peut s'assoupir sereinement!
 
Merci à Lee pour cette très divertissante partie et pour ses lumières.
 
*****

1 commentaire:

Phil a dit…

Surprenant et magnifique!