En quelques mots

Ce blog vous présentera mes figurines et parfois mes coups de coeur en matière de jeu et d'histoire, un site de "ludhiste" en somme!
Vous trouverez aussi les liens vers mes autres blogs "Figurines et Histoire" consacré aux armées françaises de 1815 à 1945 et "Petites guerres précolombiennes" qui s'intéresse aux armées et civilisations précolombiennes mais aussi aux conquistadors . Bonne visite!


vendredi 15 mai 2015

L'Hydre de Lerne prête pour la bataille.

Mon armée mythologique accueille de nouveaux renforts pour jouer à Battlelore mythologique dont l'Hydre aux dents acérées, au souffle putride et aux têtes repoussantes :-(


 
Smile

Plus belle de profil?


Phtonos le sorcier. Il a "le mauvais œil" et il possède une force maléfique nommée baskania.

 
Je compte bien me procurer cet ouvrage pour en savoir plus sur les sorciers grecs:
 
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1996_num_51_5_410904_t1_1066_0000_001
Pour un compte rendu, cliquer
 
La Grèce antique a été la mère de la philosophie, de la tragédie et de la poésie. Or, à côté des textes classiques, des documents secrets font surgir des pratiques obscures, des opérations occultes s'effectuant souvent dans les cimetières. Cette planète du mal a longtemps été ignorée pour ne pas ternir l'image de l'humanisme du monde antique...Comment la libre-parole " dont les Grecs étaient si fiers a-t-elle pu coexister avec ces malédictions qu'on confiait subrepticement à des tablettes de plomb et que les morts vengeurs allaient porter aux divinités infernales? Comment la Grèce des bons sentiments a-t-elle pu engendrer ces invectives, ces menaces, ces haines recuites? Quel était le ressort psychologique qui déclenchait ces explosions de violence?A déchiffrer ces tablettes de plomb, à examiner ces figures énigmatiques qui rendaient efficaces les amulettes, à lire ces papyrus donnant la recette des " charmes " d'amour ou de haine, on découvre une Grèce de cris et de fureurs. Depuis Homère jusqu'à l'antiquité tardive, toute une littérature du " mauvais oeil " démonte le mécanisme et les machinations de l'Envie. Le Grec " bel et bon " pouvait aussi être laid et méchant. La sorcellerie n'était pas l'apanage de spécialistes, mais le recours ordinaire des meurtris, des marginaux, des misérables qui parfois devenaient meurtriers.L'utilisation de l'écriture pour exprimer ces opérations interdites et l'appel aux morts pour qu'ils aident les vivants dans ces entreprises surprennent d'autant plus que la Grèce antique a donné à l'humanité la plus belle des littératures et les plus grandes leçons. La Grèce de l'ombre est la face cachée de la Grèce qu'on connaît, celle du soleil, du savoir et de la sagesse.André Bernand, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, agrégé des lettres, est professeur de littérature, épigraphie et civilisation grecque à l'université de Lille III.
 
Texte de présentation
 
Je dois maintenant dessiner mes cartes d'unité afin de personnaliser mon armée.
 
Ludiquement
 
*****

2 commentaires:

Phil a dit…

Encore un superbe post, je suis fan...j'aime beaucoup la couleur de l'Hydre, et la position agressive du sorcier...magnifiques figurines!

Syl a dit…

Merci beaucoup.
Ludiquement