LES FIGS DE SYL.

LES FIGS DE SYL.

Ce blog vous présentera mes figurines 15mm, 20mm et 28mm dans les univers du jeu d'histoire et fantastique. On parlera aussi de wargames, de jeux de plateau et parfois de mes coups de cœur. Un site de "ludhiste" en somme!
Des astuces pour des décors et des achats peu onéreux feront l'objet de messages.
Enfin, vous trouverez aussi les liens vers d'autres blogs consacrés au wargame ainsi que mes autres blogs, Figurines et Histoire 1815-1945 et Petites guerres précolombiennes.
Bonne visite.

dimanche 6 septembre 2020

Astuces pour lance-flamme 15mm

J'ai utilisé une matière synthétique enlevée sous une plaque de déco mousse vendue en jardinerie (voir photo n°2. Le fil de cuivre est retiré de sa gaine plastique rouge.


Figurines 15mm lance-fammes - Flamethrower WW1 - 

La matière ressemblant à de la gaze est étirée. Une extrémité est insérée dans la gaine d’un fil électrique (1 cm) puis collée. Le tout est durci à la colle et peint en s'inspirant des modèles peints Bolt Action.
Faire glisser la gaine de quelques millimètres à l’extrémité du fusil ou du lance-flammes et l’affaire est jouée. En plus c’est modulable !

Photo n°2

Attention cependant à garder un équilibre entre le poids de la figurine et celui du jet de flammes.

A bientôt

Ludiquement

*****

vendredi 28 août 2020

Août 1914, bataille à Gumbinnen en Prusse-orientale.

Scénario pour le jeu Grande Guerre / Great War

A la frontière de l'empire russe, l'armée du général von Rennenkampf pénètre en Prusse-orientale à la tête de la 1ère armée du tsar, en direction de Konigsberg avec plusieurs jours d'avance sur le plan de mobilisation. Le général allemand von François, commandant du 1er corps de la VIIIe armée est bien décidé à protéger les marche orientales de l'empire allemand. Il gagne la bataille de Stallupönen le 17 août 1914 mais se voit contraint de reculer de 15 km sur ordre de von Prittwitz.

 

Trois jours plus tard, une nouvelle bataille engageant l'ensemble de la 1ère armée russe et de la VIIIème armée allemande autour de Gumbinnen.

Cartes des opérations
20 août - 23 août 1914



Lien sur les batailles de Stalluponen, Gumbinnen et Tannenberg 



Organisation de l'armée russe en 1914 de l'escouade au corps d'armée
ici




Le scénario s'inspire de cette bataille de Gumbinnen.

A quelques kilomètres au sud de la ville, une division russe affronte son équivalent allemand sur un champ de bataille séparé en deux par une ligne de chemin de fer et un gros village prussien au nord de Darkehemen.



Table de jeu pour le scénario
Règle Grande Guerre / Great War
Règle et ressources ici

Placement : à gauche (Ouest) les Allemands, à droite (Est) les Russes


Ordre de bataille

Division allemande (effectif réduit)


- Infanterie : 7
- Spécialistes : Mi : 3
- Artillerie de campagne : 3

7 cartes de commandement
3 cartes de combat
8 Pions QG

4 Artillerie de réserve

Division de fusiliers russe


- Infanterie : 10
- Spécialistes : Mi : 2
- Cavalerie : irrégulière cosaque 1 (2 figurines) - régulière 2 (4 figurines)
- Artillerie de campagne : 2

5 cartes de commandement
2 cartes de combat
5 Pions QG

0 Artillerie de réserve

JOUE en premier

Mobilisation russe de 1914 — Wikipédia
Le tsar Nicolas II présente une icône à la dévotion
à des soldats russes

---

Placement caché  hors carte sur ligne d’hexagones extérieure -Exemple sur la photo de la table à droite des jetons noirs délimitant la surface de la table de jeu.

L'artillerie de campagne des deux camps profitent d'observateurs (non figurés sur ta table de jeu).
Pas de bombardement préalable dans le No man's land.

Points de victoire:

La prise du village (au moins deux hexagones occupés sans présence ennemie) rapporte 1 médaille et deux médailles si le village est pris complètement (3 hexagones occupés sans présence ennemie).

1 médaille par unité sortie par le bord de table adverse. 1 médaille par unité détruite.


Cavalerie : application de le règle Mémoire 44 ci-dessous

Cavalerie

CR de la partie

Les joueurs russes joue d’emblée une carte maîtresse...


... toutes les unités étant adjacentes, c'est l'ensemble de la division russe qui surgit!


Les unités d’infanterie russe convergent vers le gros bourg.

La guerre en 1914 :La guerre de mouvement (1ère partie)
Surprise des Allemands !



L'artillerie soutient massivement l'infanterie allemande qui est parvenu in-extremis à occuper un quartier ouest du village. Les deux généraux russes attaquent sans relâche le village où deux bataillons de fusiliers russes périssent rapidement.


L'infanterie allemande lance l'assaut au centre soutenue par les mitrailleuses et les batteries de campagne (feux croisés)...




... rien n'y fait, les russes s'accrochent malgré les pertes. La protection du village permet d'amoindrir les dommages et l'infanterie allemande subit la contre-attaque combinée des bataillons de fusiliers.




Sur le droite russe, les cosaques s’infiltrent à l'orée du village.

Index of /wp-content/uploads/2014/08

Les trois batteries d’artillerie de campagne s'appuient mutuellement 
et bloquent l'infanterie russe.


Les maisons sont regagnées et perdues à nouveau, les pertes sont très lourdes dans les deux camps.
les russes bénéficient de renforts salvateurs (carte Chirurgien).



Echappant miraculeusement aux tirs, les cosaques se décident et chargent une batterie trop exposée.

Urá!  urá! urá!




Ces kosaques […] sortirent du bois en criant hourra! hourra! cri devenu fameux, et dont les Tartares se servent quand ils courent sur leurs ennemis.
 
(E. de Labaume, Relation circonstanciée de la Campagne de Russie en 1812, 3e éd., p. 126


Ils font peut quand même !



La batterie allemande perd une figurines et recule d'un hexagone.
L'unité cosaque périra dans son mouvement de fuite.



L'artillerie de réserve (hors table) frappe durement une concentration russe (carte Tir de barrage) à la limite du secteur centrale et de la gauche russe.


Une sortie rapidement exécutée  d'un bataillon met à mal la cavalerie russe
 laissée statique sur la droite allemande (carte Raid)


La gauche allemande tient bon et bloque la droite russe où la cavalerie régulière se voit contrainte de reculer. L'attrition allemande devient alarmante car l’artillerie russe s'approche et réagit enfin.


La division allemande est rompue, deux batteries et trois bataillons restent sur la ligne de combat.
Les russes bombardent méthodiquement sans plus s'exposer.



Le joueur allemand est obligée à une défense sans espoir.
C'est la défaite avec une dernière unité très affaiblie détruite par le tir d'une batterie russe.


Les russes investissent le village et lancent la poursuite avec la cavalerie.

Victoire russe 7 à 5 médailles
l'objectif est tenu par l'armée tsariste

Bilan

- L'utilisation de l'artillerie de campagne en assez grand nombre semble mieux simuler les difficultés du combat en rase campagne durant le guerre de mouvement.
- L'utilisation de la cavalerie est très délicate.

- La taille du village (4 hexagones) est certainement à réduire à deux hexagones pour jouer le scénario.
- Les observateurs sont certainement à figurer comme spécialistes dans des unités.

- Le joueur allemand a été trop offensif dans le village alors que ses effectifs en infanterie étaient modestes.

Les cartes de combat sont vraiment intéressantes, exemples durant cette partie :
- cartes riposte,crosse et baïonnette, embuscade, chirurgien, messager tué, tir de barrage,fumer tue, raid...
- l'excellente main russe au centre et la première carte sifflets et clairons ont été déterminantes.

Un grand merci à mes camarades de jeu, Marc et Patrick même si leurs palabres sont interminables😉


---

Après la publication de cet article, j'ai trouvé une simulation en trois parties de cette bataille: lien


--

Deux vidéos concernant la bataille de Tannenberg




Enfin, dans le dernier 14-18 n°90, un article intitulé:



Ludiquement

*****

vendredi 14 août 2020

Guerre américano-mexicaine (1846-1848): l'armée de Santa Anna

 Vue d'ensemble de l'armée mexicaine 15mm


Mon intérêt pour ce conflit remonte à la découverte 
d'un ouvrage en deux tomes lorsque que j'avais 10 ans;
La fantastique épopée du Far West par Jean MARCELLIN et George FRONVAL chez Dargaud.

Et aussi

Zorro - 1957/59 - avec Guy Williams - George J. Lewis - Gene ...
L'uniforme ressemble beaucoup à celui des unités de "Présidials",
la gendarmerie mexicaine. Lien .

Pour en savoir plus sur ce conflit:



La victoire finale des Etats-Unis a permis un gain territorial impressionnant de 1.300 000 km2 soit les territoires de la Californie et du Nouveau-Mexique : les États actuels de l'Arizona, du Colorado, de la Californie, du Nevada, du Nouveau-Mexique et de l'Utah. Il faudrait y ajouter indirectement le Texas d'une superficie de 676 000 km2 soit approximativement 22% de la superficie actuelle des Etats-Unis !
C'est une des conséquences de la Destinée manifeste des Etats-Unis d'Amérique. Pour en savoir plus.


Concernant l'armée mexicaine, ici


L'infanterie de ligne mexicaine








Vue panoramique de l'armée mexicaine

Santa Anna et son quartier-général






L'artillerie mexicaine




Les unités de milice mexicaine, "activos" et "civicos".







La cavalerie mexicaine



Un blog français très bien renseigné et illustré concernant les armées engagées ;

The Halls of Montezuma

Un site très intéressant avec une riche iconographie :

1848 Mexican American War

Je souhaite ajouter à ces armées :

Les cuirassiers de Tulancingo lien - Les lanciers de Jalisco - La bataillon Saint Patrick lien

Les volontaires du Mississippi - Les Texas Rangers.

Indications ludibellistes :

De très belles figurines 15mm sur ce blog : Addict Figurines

Une règle et des scénarios de Pierre LAPORTE, ici

Magazine Vae Victis n°7, 1996

La règle "Képis rouges" et son extension "Los gringos": ici

Bibliographie indicative

Chez Osprey 

Essential Histories n°25 The mexican war 1846-1848

Men-at-Arms n° 56 - Elite n°36 et 102 - 

Chez Casterman

L’uniforme et les armes des soldats des Etats-Unis. Liliane & Fred Funcken. Tome 1 et 2. Un aperçu ici

Un article de SCHNEIDER Raphael, La Guerre USA-Mexique 1846-1848, Champs de bataille n°33, pp.42-61.

L'article est complet, il dispose de belles cartes et d'une iconographie riche en images d'Epinal.

et aussi

Image

Ludiquement

******